Mon logiciel CFAO 3D

Accueil
La station
K1 Elecraft
K1EL
Hb9cv 3élts 2m
Antenna box qrp
Héloip 5 bandes
Vertical mobil
Ant 137mhz
Magnétic Isotron
PENDUICK/mm
TK/F6EPO-MM
RBN

Choose your language

 
Key mouse avec des modèles différents

Pour le trafic /p /m et /mm, ma clé BENCHER est un peu trop fragile pour etre transportée dans ces conditions. J'ai commencé à reproduire des clés croisées (keyer k1el) mécanique type Heatkit.
Ayant ouvert et réparé des souris, j'ai été surpris de la précision des micros contacts. Un manipulateur à moindre coût pouvait voir le jour, en utilisant ces micros contacts, boitier et fil de souris.
Il faut exclure le choix de souris à molette centrale, car il faut la couper en deux, pour accoler les deux demis coquilles. La conception des articulations, pivots des touches et moulage des formes ne donnent pas la même sensation de toucher.
La manipulation peut etre différente, quel que soit la vitesse de frappe de l'opérateur. Un petit apprentissage d'une clé à l'autre ce fait assez rapidement.(hi)

Photo 1                   Photo2                   SOURIS VIEUX IBM

La photo 1 montre une souris Intergraph, cette souris fonctionne avec le keyer électronique du Qrp K1 Electraft.
La photo 2 sur un boitier est une souris Logitech, celle-ci marche seulement avec un simple keyer. La forme des souris, lorsqu'elles sont finies,donnent une forme plutot glabée.

Les micros contacteurs sont très sensibles, leurs ouvertures et fermetures sont franches. La sensibilité des touches ne sont pas réglables, et elle ne dépend que de la flexibilité et de la déformation des pièces moulées. Le toucher n'est pas le même d'une souris à l'autre, et je n'ai pas la sensation de manipulation de ma Bencher. La photo ci dessous montre le premier prototype, qui n'a pas donné de bons résultats. Ce n'était qu'une souris à deux contacts,la coupe pour en faire deux parties a fragilisée (traits rouges) la structure et la flexibilité des deux touches, et de plus ces touches frottaient sur l'embase. Le choix le plus judicieux est de prendre une souris à 3 touches, et surtout exclure une souris avec une molette. La troisième touche du milieu, ne sert à rien, elle isole et évite de frotter aux touches traits et points sur l'ambase .
            
Key mouse Logitech sur un boitier du key mobil

                 

Photo 1  photo2

La photo 1 montre la partie supérieure, les touches clic droite et gauche servent pour les points et traits La photo 2 est le boitier inférieur, où sont fixés les contacts sur la platine. Les composants ont été désoudés, et il ne reste que le fichier blanc des fils du cordon.

Les photos suivantes montrent les deux couvercles ainsi que les touches et leurs contacts. L'assemblage des couvercles ne présente aucun probléme, car ils sont assemblés par les vis d'origine, dans leurs colonnes.
Key assemblé

 

Photo 1        Photo2
La photo 1 montre les parties coupées en deux, l'assemblage se fait par les colonnes et vis ( fil noir). La photo 2 montre les deux parties assemblées, deux vis supplémentaires ont été rajoutées 1 > 2 . NOTA : Sur le key intergraph, les parties sont collées, choix qui n'est pas judicieux car s'il y a un probleme de contacts, on ne peut pas intervenir.
Les photos suivantes montrent les circuits imprimés avec les micros contacts. Un des micros est relié sur le fichier blanc, deux fils sont donc nécessaires pour cabler le deuxième micro contact. Les pistes des circuits permettent de cabler la masse, le point et le trait. Je ne garde que trois fils du cordon d'origine pour le raccord du jack keyer du tx.